L’équipement ultra-performant qu’est la surjeteuse peut susciter des inquiétudes au niveau des professionnels de la couture, en ce qui concerne son utilisation. Néanmoins, il n’y a pas à s’en faire. L’utilisation de la surjeteuse est toute simple et nous allons l’apprendre à travers ce guide d’utilisation que nous vous proposons. Découvrez de simples manipulations qui vous donneront l’étoffe d’un professionnel du métier.

Démarrer la surjeteuse

Pour mettre la surjeteuse en marche, il vous suffit de la brancher. Ensuite, installez les bobines et enfilez les fils et aiguilles. Vous pouvez maintenant installer votre tissu. Pour faire un surjet, vous n’avez pas besoin d’une canette comme avec une machine à coudre. Vous pouvez directement faire usage de la pédale.

La couture commence aussitôt que vous appuyez sur la pédale de la machine. Pour l’arrêter, il faudra juste lever le pied. C’est l’une des étapes les plus simples de l’utilisation d’une surjeteuse. Après, il faudra connaître l’enfilage des aiguilles et des fils pour continuer l’opération.

Néanmoins, retenez que le fonctionnement de la machine, une fois que vous aurez installé aiguilles, bobines, et tissus, consiste à actionner la pédale. Tout l’exercice se trouve en cette action. Le moment n’est pas pénible et vous pouvez arrêter la machine quand vous le souhaiterez.

https://www.youtube.com/watch?v=XIhCcbMlsgM

Enfiler les bobines et les fils

À ce niveau, il est préférable d’avoir de grandes bobines pour fils. C’est beaucoup plus pratique d’avoir de grandes bobines, car il y aura beaucoup de fils à utiliser. En utilisant de grandes bobines, vous n’aurez pas à vite en changer. Les petites bobines s’épuisent généralement très vite.

De plus, cela vous fait optimiser du temps. Pour vous aider, observer les dessins au niveau des instructions. C’est un genre de notice d’utilisation qui vous aidera à mieux réaliser chaque étape. Aux débutants, il est recommandé de commencer par l’utilisation de fils de couleurs. Cela permet de bien faire la différence entre les trajectoires.

Retenez juste qu’il est mieux d’investir dans les grands modèles de bobines, c’est une option qui aujourd’hui s’avère indispensable pour une surjeteuse. Nous vous conseillons de suivre vraiment les indications et les conseils de votre fournisseur ou du fabricant. La notice d’utilisation vous sera également d’une grande aide si la première option n’est pas concluante.

Cliquez ici pour voir un avis sur la pfaff hobbylock.

Choisir les aiguilles

Les aiguilles ne sont pas sélectionnées en fonction de la machine. Elles se définissent en fonction de la qualité du tissu qui sera travaillé. Si vous n’avez pas de précision sur le type d’aiguille à utiliser, il est préférable de faire un essai sur le bord du tissu. Lorsque vous sentirez de la résistance, arrêtez la machine et changez d’aiguille aussitôt. Un tissu extensible ne pourrait être travaillé avec la même aiguille que l’on utiliserait pour un tissu en cuir par exemple.

En conclusion, sachez juste qu’une fois que vous avez la maîtrise du choix des aiguilles et de l’enfilage de la surjeteuse, vous pouvez aisément utiliser la machine. En outre, vous pouvez coudre des tissus pour vous entrainer et avoir la pratique nécessaire pour traiter les tissus. C’est un exercice assez bénéfique, car vous y acquérez de l’expérience.

Tous nos conseils pour bien nettoyer son matelas à mémoire de forme.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *